Conférences

Prochaines conférences :

« La voie spirituelle de l’abondance »

Vendredi 17 (soir), samedi 18, dimanche 19 novembre 2017

Champex-Lac (Valais – Suisse)

«L’enseignement de Jésus n’exige pas le sacrifice. Au contraire, il nous offre de vivre dans une parfaite abondance et de désirer sans limite. La voie ? Une simple inversion de nos priorités: me tourner vers l’essentiel pour que le nécessaire me soit donné. Nous verrons comment mettre en pratique les deux clés de l’abondance que les évangiles décrivent avec précision, et comment lever les obstacles qui nous empêchent encore de vivre l’abondance.»

À l’issue de ce week-end, chaque participant aura reçu:

  • Le «mode d’emploi» du retournement intérieur qui nous permet d’orienter notre vie à l’essentiel.
  • Les deux clés de l’abondance selon la voie christique.
  • Quelques pratiques énergétiques et corporelles simples pour ouvrir notre chair vivante au Souffle divin.

Informations pratiques :

Renseignements: Jef Gianadda / ++41 (0)26 653 05 53 / jefgianadda@bluewin.ch

– Lieu: hôtel-club Sunways – 1938 Champex-Lac (Valais – Suisse) / www.sunways.ch / altitude: 1’450 m.
– Prix du stage (par personne, hors hébergement): Fr. 350.-
– Hébergement (par personne, pour tout le séjour, en pension complète):

Fr. 290.- (chambre individuelle) / Fr. 230.- (chambre double).

– Inscription effective à réception de Fr. 100.- d’arrhes* par personne, sans frais pour le bénéficiaire (non remboursables pour désistement après le 15 octobre 2017).

* Banque Raiffeisen du Haut-Léman, 1895 Vionnaz, CH22 8058 8000 0074 1054 7 / titulaire: Jef Gianadda. – Accueil et formalités: vendredi 17 novembre 2017 entre 17:00 et 19:00.
– Solde du stage (en espèces) et hébergement (cartes bancaires acceptées) à régler en arrivant.
– Fin du stage: dimanche 19 novembre 2017 vers 17:00.

– Particularités alimentaires (régimes spéciaux, restrictions médicales, etc.) sur demande. – M’informer du type de chambre souhaitée (individuelle ou double, un ou deux lits).

 


Journée sur le thème : Donner un sens à sa Vie Intime

   Samedi 4 novembre à Châteaubriant, Bretagne

 

Informations : 

Organisateur : Alexandre Lucas

À l’Hôtel « La Ferrière », rue Winston Churchill, 44110 CHÂTEAUBRIANT.

Horaires : de 9h30 à 18h environ (vous serez invité à vous présenter à l’hôtel à 8h45).

Participation financière : 45 € TTC comprenant :

la journée

le Buffet au choix du midi (diverses quiches, salade composée, diverses tartines (charcuterie, rillettes, maquereau, saumon, fromage), tarte aux pommes)

et les pauses

Inscription :   lucas.alexandre44@orange.fr

Tel : 02 40 07 24 25

—————————————————————-

  » Cultiver l’émerveillement dans toutes mes relations »

Mardi 25 juillet 2017 à 18h, église SAINT JEAN DE LUZ

*-*-*-*-*-*-*-*

                                          Un séminaire de 3 jours 

                      au Centre Sainte Croix sur le thème de l’abondance 

                                                          Du 2 au 5 mars 2017

Toutes les informations sur ce lien :  https://centresaintecroix.net/labondance-de-dieu-vivre-de-vie-de-dieu

                                                  *-*-*-*-*-*-*-*

                              VIDEOCONFERENCE  (depuis chez vous)

         La Voie christique ou l’art de vivre dans la Grâce

               Lundi 27 mars 2017, 14h30 (Québec) 20h30 (Paris)

La voie ouverte par le Christ il y a 2000 ans n’a jamais été aussi actuelle. En cette époque où le rythme s’accélère et où nous n’avons plus le temps, elle offre une guérison radicale et immédiate, sans effort ni volonté. Il s’agit juste de renoncer à être l’origine de soi et l’auteur de son propre accomplissement, pour s’abandonner sans réserve à la Grâce.

Ainsi entrons-nous dans le règne de l’Amour et de l’Abondance. Bien sûr, un tel abandon ne va pas sans résistances intérieures ! Mais la voie Christique offre des pratiques simples pour les contourner. Nous en évoquerons quelques unes et partagerons le constat qu’il n’y a rien de plus naturel que de vivre dans la Grâce. En collaboration avec Oasis Voyage.

Inscription : http://conversationpapillon.com/la-voie-christique-ou-lart-de-vivre-dans-la-grace

                                                   *-*-*-*-*-*-*-*

                     16ème édition FORUM DU GRETT : 

                                  Le Transpersonnel en Action

                                               Vendredi 31 mars 2017 à 14H45

Laisser la place à ce qui me dépasse

Le transpersonnel n’est pas ce qui apparaît lorsque la personne a résolu tous ses problèmes, ce n’est pas une expérience de plus que va faire le moi. Le transpersonnel n’est pas le couronnement du développement personnel, mais au contraire ce qui se révèle à mesure que la personnalité diminue et que le moi se met en retrait.

Car mon moi n’est que la réponse à la question : « que dois-je être pour recevoir le minimum d’amour dont j’ai besoin ? » Ma personnalité n’est donc pas qui je suis. L’être que je suis en vérité ne peut se manifester que si le moi quitte la position d’origine, pour laisser place à une origine plus profonde, intérieure mais qui me dépasse.

https://www.weezevent.com/evenement.php?id_evenement=220507&id_page=235390

*-*-*-*-*-*-*-*

                    10 ANS OASIS VOYAGES

                     Rassemblement solidaire, festif et conscient

                                 Samedi 8 avril 2017 : matin

                 La voie Christique ou l’art de vivre dans la Grâce

http://www.oasis-voyages.com/Evenements-Oasis-2017–5803.htm

                                              *-*-*-*-*-*-*-*

             Vivre l’abondance selon la voie du Christ

                                      Jeudi 20 avril 2017 à 20h

                                   Salle Barcelone, 22 allée de Barcelone –  TOULOUSE

L’enseignement de Jésus n’exige pas le sacrifice. Au contraire, il nous offre de vivre dans une parfaite abondance et de désirer sans limite. La voie ? Une simple inversion de nos priorités : me tourner vers l’essentiel pour que le nécessaire me soit donné. Nous verrons comment mettre en pratique les deux clés de l’abondance que les évangiles décrivent avec précision, et comment lever les obstacles qui nous empêchent encore de vivre l’abondance.

Inscription/ Réservation : Association âme & Zen et Com Turquoise

http://WWW.comturquoise.fr

Christine Mallen : 06 75 02 67 45

*-*-*-*-*-*-*-*

                           Naître à son Humanité

                                                 Vendredi 28 avril 20h30

                              Maison des Associations – 6 cours des Alliés – RENNES

                              Détails et réservations : http://www.aufildesoi-asso.fr

Naitre à son humanité, c’est naître à soi-même. Notre personnalité conditionnée, celle que nous nommons « moi », n’est pas la vérité de notre être. Il s’agit de mourir à une certaine idée de nous-même pour laquelle nous nous prenons, afin de naître à la dimensions divine de nous-même : un être capable d’aimer et de créer à tout instant, un être qui rayonne le divin.

Cette conférence nous montrera comment cette initiation est possible aujourd’hui et quelles voies spirituelles sont adaptées à l’époque très particulière qui est la nôtre.

Tarifs : 8 euros / 6 euros si adhérent, chômeur ou étudiant

 *-*-*-*-*-*-*-*

               

VOICI QUELQUES EXEMPLES DE SUJETS QUE JE TRAITE HABITUELLEMENT EN ENTREPRISE :
MOBILISER LES ÉNERGIES

« Le premier travail d’un manager n’est pas d’apporter la motivation mais de supprimer les obstacles. » (Scott Adams)

Peut-on créer la motivation chez un collaborateur ? Oui, mais seulement en externalisant sa motivation : il sera mu par les bénéfices extérieurs qu’il peut attendre de son travail, et non par son travail lui-même — stimulé, mais non pas impliqué.

Or, il existe en chacun une motivation interne ; à vouloir la provoquer de l’extérieur, on risque au contraire de l’étouffer. Le travail d’un leader est plutôt d’identifier et d’éliminer les obstacles à la motivation (il en existe dans la structure, dans les relations humaines, et dans la psychologie des individus), et d’entrer en relation avec la motivation interne des individus : leur authentique désir, source de créativité et de performance.

 

POUR UNE AUTORITÉ QUI MOTIVE

Éducation et leadership

 Jusqu’à il y a peu, l’autorité (des parents, de l’État et de ses représentants, des supérieurs hiérarchiques) était fondée sur les valeurs de la société et recevait l’appui de la force sociale. Notre société postmoderne se caractérise par le fait que l’autorité a perdu tout fondement. Sa légitimité fait problème : parents, professeurs, forces de l’ordre constatent que l’obéissance a cessé d’être une évidence. Dans l’entreprise, les conséquences sont importantes : l’autorité est parfois abusive et souvent ressentie comme telle (phénomènes de harcèlement réel ou imaginaire), et les modèles hiérarchiques se heurtent aux inerties internes…

La crise de l’autorité a pour corrélat une crise de la motivation.

Or, cette situation est une opportunité. Dans un monde en transformation permanente, l’entreprise a besoin de s’ajuster au contexte économique de manière créative. Or, la créativité nécessite liberté et désir. C’est en quoi les anciens modèles d’autorités, fondés sur la contrainte et la soumission, sont périmés.

Tout comme le parent, le leader doit apprendre à exercer une autorité qui motive.

Une parole qui s’adresse au désir autant qu’à l’intelligence. Une exigence qui voit en l’autre un être unique. Une autorité qui autorise… Telles sont les pistes que nous explorerons dans un parallèle entre l’éducation parentale et l’autorité du leader.

 

L’ART DU CHANGEMENT 

Dans un contexte économique en mutation permanente, innover est une question de survie. Le décideur est donc celui qui apporte du changement dans un environnement qui change sans cesse… Voilà qui pourrait donner le vertige ! D’où la tentation de s’accrocher au savoir ou au savoir-faire. Mais aucun savoir ne permet d’innover : car il n’y a de savoir que du passé et de ce qui se répète. Créer du nouveau suppose de rompre avec le passé et de renoncer à la répétition ; L’art du changement, c’est oser ce que l’on ne sait pas faire.

Pour innover vraiment, et non pas donner un autre visage à la même chose, il s’agit d’abord de désapprendre. C’est alors, en renonçant à la sécurité de l’ancien, qu’un nouvel apprentissage apparaît : celui qui consiste, non pas à plaquer ses modèles préétablis sur le réel, mais à entrer avec les situations dans un ajustement créateur.

Nous explorerons les différents aspects de cette capacité à l’ajustement créateur, qualité principale du décideur d’aujourd’hui et, plus encore, de demain.

 

DÉCIDER DANS LA COMPLEXITÉ

Le leader est formé intellectuellement pour gérer des contextes compliqués. Mais est-il prêt pour la complexité ?

Une situation est compliquée lorsqu’elle comprend de nombreux facteurs en interaction. Sa maîtrise dépend seulement du degré de puissance intellectuelle du décideur. Une situation est complexe, en revanche, lorsque de nombreux facteurs interagissant ont pour conséquence que de nouvelles données émergent en permanence, modifiant le système tout entier. L’intellect ne suffit plus, la modélisation est inopérante, le savoir-faire est périmé. Décider dans la complexité exige un savoir-être.

Répondre à l’émergence par l’émergence

L’erreur fréquente du leader en situation de complexité consiste à lutter contre l’émergence, ce qui est aussi épuisant et stérile que de nager contre le courant. Pour prendre des décisions ajustées à la complexité, il s’agit au contraire d’entrer dans le mouvement du réel. Favoriser les interactions internes et externes en levant les obstacles à la mise en réseau ; se laisser transformer par le réel avant de penser à le transformer ; se synchroniser plutôt que planifier ; vivre la fécondité du non-savoir et entrer dans une dynamique d’ajustement créateur… Telles sont quelques unes des pistes que nous explorerons à partir d’exemples concrets.

 

PLUS DE FÉMININ POUR PLUS DE PERFORMANCE

Plusieurs études récentes le démontrent : plus l’encadrement est mixte, plus l’entreprise est performante. Le fait est prouvé. Reste à en comprendre les raisons.

Yin et yang, masculin et féminin sont des polarités. La performance repose sur leur équilibre.

Or, la société actuelle, et plus particulièrement l’entreprise, sont encore dominées par une mentalité patriarcale qui favorise les valeurs masculines au détriment des qualités féminines. L’homme est ainsi conditionné à mettre de côté sa dimension féminine. La femme, quant à elle, pour se sentir légitime, se sent obligée d’adopter des comportements masculins. En outre, plus l’on grimpe dans la hiérarchie, moins les femmes ont de place.

Conséquence : l’entreprise manque de féminin.

Durant les trente glorieuses, la domination d’un modèle masculin était compatible avec la performance. Mais aujourd’hui, dans un environnement économique de plus en plus complexe et incertain, la mise en œuvre de qualités féminines est devenu un facteur clé de succès.

Et si l’intégration du féminin comme la progression de la mixité étaient aujourd’hui une urgence stratégique pour l’entreprise ?